W.13 mai 1958

Coup d’État du 13 mai 1958

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Putsch d’Alger.

Putsch d’Alger

Informations générales

Date

13 mai 1958

Lieu

Algerdépartements français d’Algérie

Issue

Fin de la traversée du désert pour le général de Gaulle, rappelé au pouvoir.
Fin de la Quatrième République et début de la Cinquième République.

Belligérants

 Groupe des Sept

 Gouvernement français

Commandants

 Pierre Lagaillarde
 Raoul Salan
 Edmond Jouhaud
 Jean Gracieux
 Philippe Auboyneau

 Pierre Pflimlin
 Robert Lacoste

Forces en présence

Manifestants Pied-noir

Direction centrale des compagnies républicaines de sécurité

Pertes

aucune

aucune

Guerre d’Algérie

Batailles

Du 1er novembre 1954 au 19 mars 1962

Toussaint Rouge — Opération Eckhmül — Opération Aloès — Opération Véronique — Opération Violette — Opération Timgad — Bataille d’El Djorf — Opération Massu — Embuscade de Palestro — Bataille d’Alger — Bataille de Bouzegza — Bataille des Frontières — Coup du 13 mai — Opération Résurrection — Opération Couronne — Opération Brumaire — Semaine des barricades — Manifestation de Décembre 1960 — Putsch des généraux — Combat du Fedj Zezoua — Plan Challe — Opération Oiseau bleu

Du 19 mars 1962 au 5 juillet 1962

Bataille de Bab el Oued — Fusillade de la rue d’Isly — Massacre d’Oran

modifierConsultez la documentation du modèle

Le putsch d’Alger ou coup d’État du 13 mai est le coup d’État mené à Alger(département d’Alger) le mardi 13 mai 1958, conjointement par l’avocat et officier parachutiste de réserve Pierre Lagaillarde, les généraux Raoul SalanEdmond JouhaudJean Gracieuxl’amiral Auboyneau avec l’appui de la 10e division parachutiste du général Massu et la complicité active des alliés de Jacques Soustelle.

Dans le contexte de la guerre d’Algérie et d’une lutte pour le pouvoir, il avait pour but d’empêcher la constitution du Gouvernement Pierre Pflimlin et d’imposer un changement de politique allant dans le sens du maintien de l’Algérie française au sein de la République. Il se solda par la fin de la « traversée du désert » pour le général en retraite, Charles de Gaulle, et son retour aux affaires (indirectement, cela marque la fin de la Quatrième Républiqueet le début de la Cinquième République).